Lire Cioran à distance. Les transformations de l’espace intellectuel européen à travers la correspondance d’Emil Cioran (1941-1989)

Historien du Sud-Est européen, spécialisé notamment dans l’étude de la Guerre froide et intéressé aussi par l’utilisation d’outils numériques dans la recherche en histoire et en sciences humaines, je séjournerai pendant deux mois au Département d’histoire numérique de l’Institut historique allemand à Paris pour développer les premiers pas d’un projet intitulé “Lire Cioran à distance. Les transformations de l’espace intellectuel européen à travers la correspondance d’Emil Cioran (1941-1989)”.

Au croisement de l’histoire transnationale et de l’histoire numérique, ce projet a pour but de se servir de la correspondance personnelle du philosophe roumain Emil Cioran, une figure centrale de la pensée philosophique européenne, pour analyser les transformations de l’espace intellectuel en Europe entre le début des années 1940 et la fin des années 1980.

Le projet puise dans une stratégie combinant une approche numérique de lecture distante et des méthodes de recherche archivistique et vise à répondre aux questions suivantes : comment les réseaux intellectuels constitués en Europe dans les années 1930 se transforment durant et à la suite de la Seconde Guerre mondiale ? Quelle place occupent en particulier l’Allemagne et la France dans les réseaux intellectuels européens après 1945 ? Quel rôle jouent les dissidents des pays d’Europe de l’Est installées en Occident dans le tissage de rapports entre les intellectuels des pays d’Europe occidentale et ceux des pays socialistes de l’Est durant la Guerre froide ? Quelle est la place de la langue et du choix de langue d’écriture dans la formation de ces réseaux ?

Le projet s’inspire notamment de la littérature en histoire transnationale et de la littérature en humanités spatialisées.



Citer ce billet
Agustín Cosovschi (2022, 4 juillet). Lire Cioran à distance. Les transformations de l’espace intellectuel européen à travers la correspondance d’Emil Cioran (1941-1989). Digital Humanities à l'Institut historique allemand. Consulté le 23 février 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/nkzm

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search