Relations artistiques franco-allemandes

La critique dart franco-allemande 18701940 et 19451960

Du 24 au 26 novembre 2021, le Centre allemand d’histoire de l’art Paris (DFK Paris) et l’Institut historique allemand de Paris (IHAP) proposent un Datathon pour les personnes intéressées par les Humanités numériques.

Une partie des données préparées pour cet événement provient du projet « Curation de données » qui est actuellement mené au sein de l’infrastructure de recherche Humanités numériques du DFK Paris. Ce projet porte sur les possibilités de sauvegarde et de réutilisation des données de recherche disponibles sous forme numérique. Il utilise comme modèle un ensemble de données issues de la base « Deutsch-Französische Kunstvermittlung (la critique d’art franco-allemande) 1871–1940 et 1945–1960 », qui avait déjà fait l’objet de diverses publications depuis la fin des années 1990 et qui sera maintenant retraitée dans le cadre du projet de curation de données.

La base de données présente des textes publiés dans des revues allemandes et françaises pendant la période comprise entre la fondation du Reich allemand, la Première et la Seconde Guerre mondiale et l’après-guerre, dont certains sont peu connus. Il s’agit de comptes rendus d’expositions et de livres, de récits de voyage et d’articles monographiques sur la peinture, la sculpture, le graphisme, l’architecture et les arts appliqués. Cette période, très importante pour l’histoire franco-allemande et pleine de tensions politiques, marquée artistiquement par les différents courants du modernisme et des événements tels que les expositions universelles, est révélée ici par le témoignage d’écrits sur l’art d’un point de vue français et allemand.

Pages de titre des revues « Der Sturm » (n° 23, Berlin 1910) et « L’Art Vivant » (n° 218, Paris 1938).

Pages de titre des revues « Der Sturm » (n° 23, Berlin 1910) et « L’Art Vivant » (n° 218, Paris 1938).

Les données se composent d’entrées textuelles sur des documents et des personnes, qui ont été rassemblées dans le cadre de trois sous-projets différents dédiés respectivement à des problématiques très spécifiques. En plus des chercheurs du DFK Paris, de nombreux chercheurs externes ont été impliqués, contribuant chacun à l’enrichissement de la base de données avec leurs objectifs scientifiques individuels. Pour cette raison, les données sont aujourd’hui très hétérogènes et nécessitent un ajustement à de nouvelles normes techniques.

Au cours de nombreuses heures de travail collaboratif, des entrées sur 288 revues et plus de 4 500 personnes, telles que des artistes et des auteurs, ont déjà été enrichies par la mise en lien avec les notices d’autorités de Wikidata, de la Getty Union List of Artist Names (ULAN), de la Bibliothèque national de France (BnF) et de la Gemeinsame Normdatei de la Bibliothèque nationale allemande (GND). De plus, des liens directs vers les copies numériques et les liens IIIF des articles et revues disponibles sur gallica.bnf.fr et les sites la bibliothèque universitaire de Heidelberg ont été identifiés pour environ 2 500 entrées. Parmi eux se trouvent des articles qui ne sont pas spécifiquement catalogués par les bibliothèques.

La base de données ainsi enrichie peut servir d’incitation à d’autres recherches et son traitement doit être poursuivi à l’avenir. Les extensions possibles sont, par exemple, diverses formes de visualisation, comme l’analyse des réseaux sociaux ou la cartographie. Les textes pourraient être analysés automatiquement en fonction de certains critères : par exemple, la reconnaissance optique de caractères, qui rend les textes lisibles par machine, pourrait être utilisée pour rechercher certains mots-clés, créer des nuages de mots-clés et ainsi répondre à des questions linguistiques et littéraires. Des études ciblées sur des auteurs, des artistes ou des œuvres d’art pourraient être engagées, le contexte culturel et historique analysé. En parallèle, la mise en relation des ensembles de données avec les notices d’autorités et des bases de données telles que Wikidata ou la GND peut faciliter les recherches personnelles pour trouver de la documentation et des images.

Ces questions et bien d’autres pourront être testées au cours du Datathon.


Les données du Datathon peuvent être téléchargées sur github.


Une liste des publications déjà produites et du contenu du projet actuel se trouve sous forme de bibliographie sur Zotero.

 


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search