Relations artistiques franco-allemandes – Correspondance entre Henri Fantin-Latour et Otto Scholderer

Le Centre allemand d’histoire de l’art Paris a préparé pour le datathon une correspondance entre deux artistes qui s’est étalée sur presque un demi-siècle. Celle-ci a fait l’objet d’une édition critique élaborée par Mathilde Arnoux, Thomas Gaethgens et Anne Templaere-Panzani et publiée en 2011, puis sous une autre forme en 2014.

Le peintre français Henri Fantin-Latour et son homologue allemand Otto Scholderer se sont écrit de 1858 à 1902. Rédigées en français, les 306 lettres échangées témoignent d’une amitié qui a perduré en dépit des fréquentes tensions politiques entre l’Empire allemand et la France. Les deux artistes s’entretenaient de leurs activités de créateurs mais commentaient aussi l’actualité de l’époque. De ce fait, leur correspondance  recèle de nombreuses références à des personnes ainsi qu’aux œuvres et expositions des deux peintres, qui ne sont souvent identifiables aujourd’hui que grâce au travail de recherche effectué dans le cadre de l’édition critique.

Henri Fantin-Latour, Fleurs et objets divers, 1874, huile sur toile, 116 x 90 cm, Gothembourg, Göteborgs Konstmuseum, GMK 0247.

Une sélection de ces lettres a été publiée dans la collection Passages du DFK Paris en 2011, sous le titre Correspondance entre Henri Fantin-Latour et Otto Scholderer, 1858-1902. L’ouvrage comprend des textes introductifs, une chronologie, la liste complète des lettres, une table des œuvres de Fantin-Latour et de Scholderer ainsi qu’une bibliographie critique. En parallèle à la publication du livre, l’équipe de recherche a décidé de mettre à disposition l’édition critique de l’intégralité des 306 lettres sur le site perspectivia.net, plate-forme de publication de la fondation Max-Weber (Correspondance entre Henri Fantin-Latour et Otto Scholderer, 1858-1902). En vue du datathon, les documents au format html de cette édition en ligne ont été réunis et les indications qu’ils contiennent sur les œuvres, personnes et lieux mentionnés ont été extraites sous forme de données tabulaires.

Ces indications sont constituées de données déjà normalisées, qui se prêtent par conséquent très bien à l’enrichissement à l’aide de fichiers d’autorité (tels que le VIAF, Getty ULAN, Getty Geonames) ainsi qu’à la mise en lien avec Wikidata. De surcroît, la fréquence et la chronologie des dénominations de personnes ou d’œuvres peuvent par exemple être étudiées sans travaux préparatoires de grande ampleur, tout comme il est possible de mettre en évidence les personnes qui sont mentionnées tout au long de la période et celles qui ne le sont que certaines années. Il pourrait également être intéressant de relier les personnes et expositions avec la banque de Database of Modern Exhibitions (DoME)European Paintings and Drawings 1905-1915, afin d’appréhender le contexte.


Les données sont téléchargeables pour le datathon à l’adresse : https://github.com/dfk-paris/datathon_2021


Ressources pour aller plus loin:

Mathilde Arnoux, Thomas W. Gaehtgens et Anne Tempelaere-Panzani (éd.), Correspondance entre Henri Fantin-Latour et Otto Scholderer 1858–1902, Passages 24, Paris, 2011

Mathilde Arnoux, Thomas W. Gaehtgens et Anne Tempelaere-Panzani (éd.), Correspondance entre Henri Fantin-Latour et Otto Scholderer 1858–1902. Édition critique en ligne, 2014 http://quellen-perspectivia.net/fantin-scholderer

 

 Auteur: Anne Klammt, Centre allemand d’histoire de l’art (DFK Paris)


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search