Scènes du cours de cultures numériques pour historien(ne)s #dhiha8

Ce billet de blog est tiré de mon expérience d’enseignement auprès de mes chers et chères étudiant(e)s de l’université de Reims Champagne Ardenne, à qui je dédie ce texte s’ils passent par ici !

« Bonjour à tous. Nous allons travailler aujourd’hui sur la recherche sur des instruments de recherche numérisés, à partir de la salle des inventaires virtuelle des Archives Nationales. Je vous laisse vous….

*Bruit d’ouverture de session* *Regard d’excuse*

« … connecter sur le framapad, comme d’habitude »

« Madame, vous pourriez rappeler l’adresse ? »

« Elle est sur le bureau virtuel »

*Regard embêté en direction du voisin*, chuchote « mais je n’ai pas mes codes »

« Quels codes ? »

« Les codes d’accès au cours en ligne »

« … »

« Moi madame l’ordi ne se lance pas. Il me dit que mes identifiants sont faux »

« Quels identifiants ? »

« Ceux pour les salles informatique… »

« Bon, je vous en crée un provisoire. Pendant ce temps, ceux qui n’ont pas l’adresse du Pad n’ont qu’à la copier sur leur voisin »

[A ce stade nous sommes déjà à dix minutes de cours. La professeure soupire, fait le tour de la salle et règle les problèmes techniques des uns et des autres]

« Vous pouvez commencer par lire les consignes et vous rendre sur le site en cliquant sur les liens »

*silence concentré*

*sourires amusés*

*la professeure constate que le Framapad se remplit de pseudonymes facétieux*

« Vous savez que j’ai accès au Framapad n’est-ce pas ? Y compris ce que vous racontez sur le chat ? »

*air mi-catastrophé, mi-hilare des étudiant(e)s*

« Tout le monde est sur le site des Archives Nationales ? » (la professeure attend, observe les coups d’œil que les étudiants se jettent d’écran à écran)

« Alors on y va. Vous essayez de répondre aux questions du Pad, et je passe parmi vous expliquer au fur à mesure si certaines choses ne sont pas claires….

« Madame en fait les codes provisoires ne fonctionnent pas »

…Vous pouvez travailler seul(e) ou à plusieurs »

*Suit une période d’exploration des inventaires virtuels des Archives Nationales, et un bruit de claviers accompagnés de bandes colorées qui apparaissent sur le Framapad*

« Oh qui a effacé mon texte là ??? »

« Ah c’est super rigolo ce truc – par contre Madame j’étais verte au début et maintenant c’est vous, pourquoi ? »

« C’est bien, vous avancez bien. Essayez d’organiser un peu le Pad maintenant »

« Madame c’est quoi un permalien ? »

« Les autres, vous pouvez répondre ? »

*bruit de claviers se poursuivent*

« Je ne comprends pas où est le document qu’on doit trouver. Vous pouvez nous donner des pistes ? »

*Professeure tape avec son feutre sur le bureau pour attirer l’attention*

*Bruit de claviers s’interrompent*

« Quel est votre réflexe à tous devant une barre de recherche ?

« … »

« On utilise des mots clefs »

« Est-ce que le mot clef est la meilleure manière de trouver un document dans des archives numérisées ? »

« … »

« Par exemple, pourquoi taper « avortement » n’est pas forcément la meilleure façon de trouver des affiches anti-avortement ? »

« … est-ce que c’est comme pour Gallica ? »

« oui ? »

*chuchotements… « type de documents » « fonds » …*

« Je l’ai entendu ? »

« Parce qu’il vaut mieux d’abord chercher par type de producteurs ou par type de documents »

« Bien. Maintenant reprenez votre recherche »

*silences concentrés ponctués de « ah j’ai trouvé ! » … « tu me montres ? »…*

« Madame j’ai trouvé un truc vous pouvez regarder ? »

« Tiens je n’avais pas repéré cela. Comment vous vous y êtes pris ? »

*air fier de l’étudiant(e) *

* Le temps s’écoule. Bruit de claviers.*

« Madaaaame je comprends rien. Mais bon je suis nul en informatique »

« … qu’est-ce que vous ne comprenez pas ? Vous venez de trouver le doc qu’on doit étudier »

« Ah bon ? »

« Tout le monde est prêt pour la synthèse ? »

*Mi-voix : « oui bon moi je préfère l’écrire sur la feuille hein »*

« On a fini pour aujourd’hui. N’oubliez pas d’éteindre vos ordinateurs en partant. »

*Brouhaha général*

“Bonne journée !!”

*La professeure rassemble ses affaires et éteint un par un les ordinateurs des étudiant(e)s.*

Caroline Muller

Maîtresse de conférences Université Rennes 2

More Posts

Follow Me:
Twitter


OpenEdition vous propose de citer ce billet de la manière suivante :
Caroline Muller (15 mai 2019). Scènes du cours de cultures numériques pour historien(ne)s #dhiha8. Digital Humanities à l'Institut historique allemand. Consulté le 22 juillet 2024 à l’adresse https://doi.org/10.58079/nkz5


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search