Enseigner le numérique aux historien·ne·s – perspectives internationales #dhiha8

Enseigner le numérique aux historien·ne·s – perspectives internationales #dhiha8
Teaching History in the Digital Age – International Perspectives #dhiha8

Atelier de l’IHA et du Luxembourg Centre for Contemporary and Digital History (C2DH)
Organisé par : Frédéric Clavert (C2DH), Franziska Heimburger (Sorbonne Université), Mareike König (IHA)

Date : 17 et 18 juin 2019
Lieu : Institut historique allemand (IHA), Paris
Hashtag : #dhiha8
Blog : dhiha.hypotheses.org et dhdhi.hypotheses.org
Inscription : event@dhi-paris.fr

La mise en données des sciences historiques pose de nouveaux défis non seulement à la recherche, mais aussi à l’enseignement. Le premier touche à l’utilisation de méthodes d’enseignement numérique allant au-delà du simple stockage numérique des textes, par la pratique de nouvelles formes de travail collaboratif avec les étudiants reposant par exemple sur les wikis, les pads, les biographies en ligne et par la présentation multimédia de résultats de recherche via des blogs, des sites Web et des médias sociaux. Le second défi touche à l’enseignement des rudiments de la recherche et des travaux numériques, par l’acquisition des méthodes numériques, de la critique des sources numériques, de l’organisation des sources et des questions juridiques qui y sont liées. Le troisième défi consiste en l’intégration dans les enseignements d’histoire en tant qu’outils analytiques de méthodes numériques telles que la fouille de texte, la visualisation de données, l’analyse réseau, les méthodes statistiques ou encore l’édition numérique.

La huitième édition de la série de conférences “Digital Humanities à l’IHA”, qui se tiendra les 17 et 18 juin 2019 au DHIP en coopération avec le Luxembourg Centre for Contemporary and Digital History (C2DH), est consacrée à ces thèmes dans une perspective internationale. La keynote et six courtes interventionse partageront des retours d’expérience d’enseignement reposant sur le numérique ou consacrées à des méthodes numériques. Elles traiteront de la question des compétences numériques susceptibles d’être enseignées dans un cours d’histoire. L’après-midi, au cours d’un BarCamp, les participants décideront collectivement du programme en proposant et discutant du sujet de sessions autour du thème de l’enseignement de l’histoire à l’ère numérique.

La conférence sera précédée de deux ateliers de mise en pratique parallèles d’une demi-journée autour des thèmes “Enseigner les techniques de base de données pour la recherche historique avec Nodegoat” et “Votre recherche est-elle sûre pour l’avenir ? Techniques et outils de gestion des données pour les historiens du numérique” (en anglais).

L’objectif de la conférence est de réfléchir à et fournir des suggestions pour l’enseignement universitaire dans le domaine de l’histoire numérique, par un échange international d’expériences. Elle permettra aussi la consolidation d’un réseau de praticiens autour de cette question de l’enseignement de l’histoire numérique et de la valorisation d’exemples pratiques dans ce domaine. La conférence s’adresse expressément aux historiens qui ont peu ou pas d’expérience dans le domaine de l’histoire numérique.

Avant la conférence, un concours de billets de blogs sera organisé sur le thème “L’histoire numérique dans l’enseignement universitaire”. Un billet distinct en précisera les modalités.

17 juin 2019

13h30-14h00 Accueil des participant·e·s

14h00-14h15 Mots de bienvenue

14h15-17h45 Atelier 1
Pim van Bree, Geert Kessels (LAB1100, La Haye)
Teaching Database Skills for Historical Research with Nodegoat (atelier)
En parallèle
14h15-17h45 Atelier 2
Ulrike Wuttke (Fachhochschule Potsdam/RDMO)
Is Your Research Future Proof ? Data Management Techniques & Tools for Digital Historians (atelier)

18h00-20h00 Conférence publique
Dan Todman (Queen Mary University of London)
« The closest we’ve all felt to being a historian » : Student Researchers, Digital History and the Wartime City

Réception à l’IHA

18 juin 2019

9h00-11h00
Frédéric Clavert, Franziska Heimburger, Mareike König
Introduction et résultats du blog carnaval

Charlotte Lydia Riley (University of Southampton)
Beyond Ctrl. C, Ctrl. V : Teaching History with the « Digital Generation »

Caroline Muller (université Rennes 2)
Introducing Undergraduate Students to Research in the Digital Age

Stefania Scagliola (C2DH)
Experiences on How to Connect to the Regular History Curriculum with Ranke.2 : A Teaching Platform on Digital Source Criticism

11h00-11h30 Pause-café

11h30-13h00
Christiane Sibille (Universität Basel)
Teaching Digital History. A Three-Step Approach

Sébastien Poublanc (université Toulouse Jean Jaurès)
Introducing Graduate Students to Research in the Digital Age


Levke Harders (Universität Bielefeld)
Social Media, Public History, and Higher Education : An Instruction Manual for a #twitterseminar

13h00-14h00 Déjeuner sur place

14h00-17h15 BarCamp : Programme établi par les participant·e·s
14h00-14h30 Présentation en trois mots et planning
14h30-15h15 Ateliers I

15h15-15h45 Pause café

15h45-16h30 Ateliers I
16h30-17h15 Ateliers III

17h15-18h00 Retours du BarCamp et suite : comment établir un dialogue continu ?


Institut historique allemand
8, rue du Parc-Royal
75003 Paris
https://www.dhi-paris.fr
Information et réservation : event@dhi-paris.fr

== vers la version allemande du programme https://dhdhi.hypotheses.org/5901.

dhiparis

Teamaccount der Redaktion. Forschen – Vermitteln – Qualifizieren: Das DHI Paris ist ein zentraler Akteur international ausgerichteter historischer Forschung im Verbund der Max Weber Stiftung, Deutsche Geisteswissenschaftliche Institute im Ausland.

More Posts


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.