Projet de Marie-Astrid Hugel : La figure du roi-prêtre à l’époque médiévale

Mon projet de thèse porte sur un concept peu étudié de la période médiévale: la figure du roi-prêtre. Coincée entre celle du roi et celle du prêtre, elle a peu été l’objet de l’attention des historiens de l’Europe. Les sources montrent que les rois ont revendiqué une participation plus ou moins conséquente dans la vie religieuse, tandis que le pape a affirmé son droit naturel à intervenir dans les affaires des rois. Était-ce bien là des revendications à être un roi-prêtre comme cela a pu être dit? Le problème est qu’il est difficile de l’étudier au vu du manque de sources produites sur une figure n’existant pas dans la réalité. Et son absence de définition claire par les contemporains rend son étude délicate pour les chercheurs. Là est justement le sujet de ma thèse : qu’est-ce qu’un roi-prêtre à l’époque médiévale, et comment le représenter alors qu’il n’est pas censé exister?

Mon travail se base non pas sur les souverains contemporains et leurs revendications, mais sur les figures imaginaires incarnant ce double-pouvoir. Le roi-prêtre biblique Melchisedech, par exemple, ne peut être évoqué sans que ne soit évoqué son double-pouvoir. C’est donc dans les textes et images liés à ce personnage que nous pouvons trouver un noyau de vocabulaire et de symboles liés au roi-prêtre.

En arrivant à cette Master Class, j’ai présenté le défi de travailler sur des sources très diverses où à chaque fois seules quelques phrases étaient liées à mon sujet. Je devais donc construire une base de données incluant à la fois le texte et l’image issus d’un même folio, un texte seul, une image sans texte, etc., pour ensuite analyser le vocabulaire portant sur le double-pouvoir : quels mots, expressions, symboles retrouve-t-on dans ces sources ?

____

Plus d’infos sur la Master Class


Marie-Astrid Hugel

Doctorante en histoire médiévale et Humanités Numériques à l'EHESS de Paris et la Ruprecht-Karl-Universität Heidelberg.

More Posts

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *