Projet Alexandra Trachsel: Demetrios Online #dhmasterclass

Le projet poursuit un but double. Il veut donner accès à un auteur de l’antiquité très peu connu, dont l’oeuvre n’a pas été conservée. Seul des citations faites par d’autres auteurs antiques nous restent et nous donnent un accès indirect et fragmentaire à l’ouvrage d’origine. Or, les technologies développées dans les Digital Humanities nous permettraient de mieux éditer des ouvrages comme celui de Démétrios de Scepsis. De nombreuses initiatives ont déjà été faites dans ce domaine.

Un premier projet a été réalisé au King’s College London: c’est le Sharing Ancient Wisdom Project (SAWS). Le projet s’est occupé de la transmission des adages et proverbes des sages de l’antiquité dans plusieurs traditions (gréco-latine, byzantine et arabe). Le but consistait à définir et exprimer, dans un langage informatique, les différentes manières dont ces phrases célèbres ont été transmises.

Deux projets de l’Université de Leipzig vont dans la même direction: le digital Athenaeus est dédié à une oeuvre antique, « Les deipnosophistes », qui est connue pour contenir un très grand nombre de citations d’ouvrages perdus, entre autre aussi des passages de l’ouvrage de Démétrios de Scepsis. Le second projet, le Digital Fragmenta Historicorum Graecorum (DFHG), s’est donné pour but de digitaliser l’ouvrage monumental de Karl Müller qui a été publié entre 1841 et 1872. C’est une collection de citations d’ouvrages perdus, mais qui concernent le domaine de l’historiographie antique.

Le projet Demetrios Online s’inscrit dans cette problématique et vise à préciser, en se servant des outils d’édition numérique, la manière de laquelle nous avons aujourd’hui accès aux témoignages relatifs à l’ouvrage de Démétrios. C’est ce que j’ai essayé d’exposer dans une présentation que j’ai eu l’occasion de donner au Digital Classicist Berlin seminar series

Toutefois, la problématique intéresse plus largement les sciences de l’Antiquité, car on y travaille souvent avec des fragments de toutes sortes d’objets endommagés. Ici on peut consulter par exemple le wiki « text reuse ».

___

Plus d’infos sur la Master Class

 


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *