Participant-e-s de la Master Class « Utiliser/Penser les données de la recherche » #dhmasterclass

Sélectionnés dans le cadre d’un appel à participation, les participants sélectionnés pour la Master Class « Utiliser/penser les données de la recherche » se présentent (dans l’ordre alphabétique).

== vers la version allemande: https://dhdhi.hypotheses.org/2829

Martin Bauch

Dirige un groupe de recherche junior sur l’histoire du climat du haut Moyen-Âge; contribution à la masterclass dans le domaine des données sérielles et de leur réutilisation. Cofondateur au blog http://mittelalter.hypotheses.org, qui est sur twitter @mittelalterblog. Présentation du projet : https://dhdhi.hypotheses.org/2873.

Hans Bouchard

Thèse en cours sur les communautés et les plateformes sociales en ligne au Mexique; contribution à la masterclass axée sur l’intégration de publications en ligne à des bases de données et sur la transformation de données existantes à des fins d’analyse scientifique. Présentation du projet : https://dhdhi.hypotheses.org/2966.

Ellen Dutschmann

Projet dans le cadre d’un master en Humanités Numériques, sur l’analyse par ordinateur des compte rendus critiques d’ouvrages. Intérêt plus particulier dans le cadre de la masterclass pour le travail sur les données en ligne et l’analyse de données par ordinateur.

Linda-Rabea Heyden

Thèse en cours sur le Faust de Goethe comme bande dessinée; activité professionnelle principale dans le cadre de Wikimedia Allemagne. Contribution à la masterclass autour des méthodes d’analyse numérique (réseaux de personnes, analyse d’images, geodata plotting). Sur twitter: @heylindahey.

Marie-Astrid Hugel

Ancienne élève de classe préparatoire à l’Ecole des Chartes  (Histoire et langues anciennes) au lycée Henri IV, a étudié dans le master franco-allemand d’Histoire entre l’Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales de Paris et la Ruprecht-Karls-Universität de Heidelberg, puis a enchaîné avec le master “Technologies numériques appliquées à l’Histoire” de l’Ecole des Chartes. Le mémoire de ce master portait sur la construction d’une base de données bibliographiques et de son outil de recherche. Elle est collaboratrice du projet ENCCRE (Edition Numérique, Collaborative et CRitique de l’Encyclopédie de Diderot et d’Alembert) et fait sa thèse entre Paris et Heidelberg sur le vocabulaire médiéval associé au roi-prêtre. Dans le cadre de la MasterClass, elle s’intéresse particulièrement au distant reading et l’édition numérique dans un cadre franco-allemand. Elle twitte avec le pseudo @AmrieDitras. Son projet : https://dhiha.hypotheses.org/2007.

Lisa Kolodzie

Licence d’histoire du livre et d’histoire de l’art; travail sur les applications en réalité augmentée dans les livres de physique. Intérêt tout particulier pour le format de la masterclass. Sur twitter: @pink_pintera.

Cora Krömer

Thèse en cours sur la lecture à l’ère numérique; contribution à la masterclass: développement de synergies franco-allemandes.

Nico Kunkel

Thèse en cours sur mouvance et sérialité dans la tradition narrative du haut Moyen-Âge. Intérêt plus particulier pour la narratologie quantitative, la statistique textuelle, les sciences de l’édition, et les nouvelles formes de publication en sciences humaines. Présentation du projet https://dhdhi.hypotheses.org/2858.

Thomas Labbé

A soutenu une thèse d’histoire médiévale à l’université de Bourgogne en 2009, sur la perception des catastrophes naturelles entre le XIIe et le XVe siècle. Partage ses thèmes de recherches entre l’histoire culturelle des catastrophes, l’histoire du climat et l’histoire du vin entre la fin du Moyen Âge et le XVIIIe siècle. Entre 2013 et 2015, il a obtenu un fellowship de 24 mois attribué par la fondation Alexander von Humboldt et a été chercheur invité à l’université technique de Darmstadt. Il a réalisé plusieurs contrats d’ingénieur de recherche à l’Université de Bourgogne sur la thématique viticole et travaille actuellement à l’Université de Leipzig (GWZO) dans le cadre d’un Nachwuchsforschungsgruppe consacré à l’impact du climat au XIVe siècle, coordonné par Martin Bauch (voir supra). Il a publié en 2017, Les catastrophes naturelles au Moyen Âge (CNRS éd.). S’intéresse à la Masterclass pour apprendre des solutions innovantes en traitement des données dans le cadre de ses recherches, fondées sur les méthodes de l’histoire quantitative.

Torsten Roeder

Thèse sur la réception allemand du requiem de Verdi au XIXème siècle; contribution à la masterclass autour du potentiel du matériau textuel numérique, son analyse, sa présentation et sa réutilisation. Présentation de son projet (en allemand): https://dhdhi.hypotheses.org/2836. Sur twitter: @torstenroeder. Présentation du projet https://dhdhi.hypotheses.org/2836.

Julia Rössel

Thèse en histoire de l’art en cours sur la reproduction d’images et de systèmes de savoir dans le contexte de la rétronumérisation pratiquée dans les musées. Intérêt particulier pour les questions de médialité, l’approche de grandes quantités de données et leur visualisation. Sur Twitter: @JuliaR2Punkt0. Présentation du projet https://dhdhi.hypotheses.org/2862.

Vivien Schober

Travail à partir de bases de données et de représentations géographiques; intérêt plus particulier pour une intégration fructueuse des Humanités Numériques à l’histoire comme discipline.

Alexandra Trachsel

Habilitation en 2014 en études grecques; intérêt plus particulier pour une meilleure approche des données numériques dans la recherche et l’enseignement – et pour le franco-allemand. Sur twitter: @Dem_Scepsis. Son projet : https://dhiha.hypotheses.org/1979.

Viktoria Walter

Thèse en cours sur les trames politiques dans les drames de Schiller; intérêt plus particulier pour la visualisation de données, l’analyse de champs sémantiques, et plus généralement la contribution herméneutique des méthodes semi-automatiques.

___

Plus d’infos sur la Master Class:


dhiparis

Teamaccount der Redaktion. Forschen – Vermitteln – Qualifizieren: Das DHI Paris ist ein zentraler Akteur international ausgerichteter historischer Forschung im Verbund der Max Weber Stiftung, Deutsche Geisteswissenschaftliche Institute im Ausland.

More Posts

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *